/Coopérations internationales
Coopérations internationales 2018-05-23T00:28:33+00:00

Introduction :

Le Ministère des Ressources en Eau , secteur éminemment technique, développe à l’échelle internationale une coopération multiforme pour être au diapason des technologies et des standards internationaux.
En effet, les problématiques des changements climatiques et de la rareté de l’eau et de leurs enjeux et défis à l’échelle planétaire, requièrent une concertation soutenue et un dialogue étroit entre les pays et les organisations internationales pour atténuer leurs effets néfastes sur le développement socio-économique du pays.

Coopération bilatérale :

Celle-ci se concrétise avec les pays qui entretiennent des relations politiques étroites avec l’Algérie à travers des accords bilatéraux dans les domaines de l’eau et de l’environnement.

Coopération multilatérale :

Celle-ci est développée avec les institutions spécialisées des Nations Unies, les organisations régionales et autres organismes qui contribuent par une valeur ajoutée au potentiel national.

Accords internationaux:

Dans ce contexte et en termes de cadre juridique, nous recensons l’élaboration de 70 accords avec 90 pays, dont 44 accords conclus et 26 sont en cours de finalisation.
Ces instruments juridiques ont permis au secteur, soit de promouvoir davantage les relations de coopération, soit de poser les jalons d’une nouvelle coopération avec ces partenaires dans des domaines variés, permettant l’introduction et l’initiation à de nouvelles technologies.

Comités techniques bilatéraux et points focaux :

Ces accords ont permis également de mettre en place des mécanismes et des instruments divers pour développer et renforcer la coopération institutionnelle et le partenariat économique à travers la création de comités techniques mixtes et de points focaux.
Dans ce cadre, nous notons la création de 14 comités techniques bilatéraux avec 14 pays et la désignation de 30 points focaux avec des pays partenaires et des organisations internationales qui activent en vertu des accords conclus pour mettre en œuvre les domaines de coopération retenus.

Projets de coopération :

Le secteur à pu réaliser près de 200 projets pilotes institutionnels portant sur des études, des actions de renforcement de capacités, de réalisation d’infrastructures pédagogiques (02 centres de formations) et d’acquisition d’équipements techniques spécifiques (laboratoires de pointe) et didactiques (mallettes pédagogiques) avec les pays partenaires et les institutions spécialisées.

Formation dans le cadre de la coopération internationale :

Le secteur a pu former entre 2000 et 2016 dans le cadre de la coopération internationale, 4100 stagiaires, en Algérie et à l’étranger, dans diverses spécialités, ayant permis d’acquérir un savoir faire et une maîtrise de techniques nouvelles et de partager l’expérience avérée des autres pays.

Contribution de la coopération :

L’apport de la coopération internationale est appréciable dés lors que cela a permis au secteur de bénéficier et de développer des partenariats « gagnant- gagnant », pour la réalisation d’études, de projets de travaux, et des actions de renforcement de capacités notamment par la formation, la mise à disposition d’experts, l’acquisition d’équipements et de logiciels spécifiques, l’établissement de jumelages ainsi que l’implémentation d’expériences réussies et de bonnes pratiques.

Conventions Internationales prenant en charge les problèmes environnementaux

Consulter

AMCOW – African Ministers’ Council on Water

Consulter

SASS – Système Aquifère du Sahara Septentrional

Consulter

CMAE: Le Conseil Ministériel Arabe pour l’Eau

Consulter

L’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS)

Consulter

Union Européenne

Consulter

Coopération internationale Allemande « GIZ »

Consulter

Coopération technique Belge « CTB »

Consulter